Le numérique transforme l’édition

numerisationLa création de livre a commencé à se dématérialiser par la maquette. les logiciels de PAO (Publication Assistée par Ordinateur) ont fait abandonner les ciseaux et la colle. Des tirages plus courts, voire de l’impression à la demande ont été rendu possible avec l’apparition de presses numériques.

La diffusion de livres (et d’autres contenus culturels) sous forme de fichiers via internet a introduit un changement profond. En effet toute diffusion par internet est une copie que ne détruit pas l’original à un coût proche de zéro. Ceci déstabilise le copyright et le droit d’auteur est contraint à s’adapter.  Le fait que cette diffusion puisse se faire de manière totalement décentralisée avec la technologie P2P a déclenché une riposte à la fois juridique et technique de quelques industries qui pose à la société des problèmes de démocratie et de libertés individuelles avec des enjeux largement disproportionnés par rapport à ceux du copyright et des droits d’auteurs.

Cela a aussi entrainé une créativité collaborative dont l’encyclopédie collaborative Wikipédia  est un des premiers exemples. Les formats de fichiers de diffusion ont évolué et font que l’écriture peut devenir multimédia et interactive. Enfin la conception collaborative d’objets et leur fabrication locale a démarré avec le mouvement des Fablabs[1].

Fûdo éditions veut s’inscrire dans cette dynamique, l’écriture se faisant de manière collaborative et en partie à distance, à l’aide de chaines éditoriales permettant la diffusion du contenu multimédia sous différentes mises en formes.

La diffusion sur internet impose aussi de financer en amont cette démarche notamment avec du financement participatif.

Dans la première partie de l’ouvrage les principes d’un certains nombres d’outils logiciels qu’utilise Fûdo vont être présentés pour qu’une méthode de travail puisse être élaborée au cas par cas avec les auteurs. Dans la deuxième partie les logiques de diffusion vont être examinées.


  1. La notion de fablab (laboratoire de fabrication) désigne un lieu ouvert à tous où il est mis à disposition du public toutes sortes d'outils, notoirement des machines-outils pilotées par ordinateur pouvant créer à peu près toutes sortes de choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *